Interview de Thomas, réalisée sur le site de Saint-Astier le jeudi 22 novembre 2018
Plus d’informations sur le stage au CNEFG de Saint-Astier

Profil : 28 ans, Sciences Po Bordeaux

Quelles sont vos premières impressions sur Saint-Astier ?

J’avais visionné la vidéo de présentation du stage avec la Promo 11 je crois. Je me suis dit « chouette, c’est ce que j’aimerai faire ! » Des activités physiques, une expérimentation en groupe, le fait de découvrir les infrastructures de la gendarmerie, etc. C’est tout à fait conforme à l’idée que je m’en faisais. Je n’ai pas d’expérience militaire mais j’ai un attrait pour ce secteur et les structures étatiques.

Qu’avez-vous apprécié pendant le stage ? (modules, activités, contexte, etc.)

Je trouve le découpage du stage bien pensé. Les conférences le matin, la pratique l’après-midi, ça permet de bien profiter de chaque module. L’organisation et l’encadrement sont également de qualité. Nous avons la chance d’être encadrés par des instructeurs qui ont envie de transmettre leur savoir et qui aiment leur métier.

Qu’est-ce qui vous a déplu ou que vous aimeriez améliorer pour les prochaines sessions ?

J’aurais aimé plus de fluidité et moins de temps morts entre les activités. L’annulation du module « Observation de manœuvre d’escadrons » est également regrettable même s’il est imputable à l’actualité (Gilets Jaunes). J’aurais également apprécié plus de variété dans les activités pratiques (certaines étaient redondantes) et appuyer sur l’évolution « en groupe ». Ici, nous avions le choix d’évoluer individuellement ou en groupe mais des modules spécifiquement accès sur une progression en groupe auraient été parfaits.

Selon vous, le stage a-t-il renforcé la cohésion du groupe ?

Le stage aurait pu renforcer l’esprit d’équipe et la solidarité s’il était arrivé un peu plus tôt dans l’année. Là les affinités étaient déjà, dans la grande majorité, instituées. Mais le côté team building était bien présent, et on a bien entendu réussi à mieux se découvrir les uns les autres.

Suite au stage, votre regard sur la Gendarmerie a-t-il évolué ?

J’ai toujours respecté cette institution mais le fait de le vivre de l’intérieur m’a permis d’approfondir mes connaissances et mon savoir technique.

Je suis globalement satisfait de l’expérience Saint-Astier !

 

Retour d’Expérience (RetEx)

Interview réalisée un mois après le séjour au CNEFG de Saint-Astier


Maintenant que les courbatures et les bleus sont un lointain souvenir, que retiendrez-vous de ce séjour ?

” C’est un sentiment de fierté que je garde de ce séjour au centre d’entrainement des forces de gendarmerie. Fier d’avoir eu la chance que l’on me transmette des savoirs, des codes, des valeurs, des comportements, des outils et un message : celui de la mission du gendarme envers la France. Je garde de cette expérience un souvenir très positif, une parenthèse dans mon cursus qui avait pour objectif de souder une équipe et de faire connaitre un univers. Les objectifs ont été remplis, et surtout, au-delà de la complexité d’un métier, j’ai compris l’envers du décor, les difficultés auxquelles étaient confrontées les forces de l’ordre et les conditions d’exercice d’une fonction exigeante. Tout ceci grâce à beaucoup de pédagogie, d’échanges, d’approche méthodologique dans l’enseignement et d’une organisation pertinente dans le déroulé de l’aventure à Saint-Astier. Au-delà de l’environnement et de ce qu’elle représente, cette semaine a été l’occasion d’approfondir les relations amicales au sein d’une promo déjà bien soudée, de partager des opinions, des moments de rire, de joie et de parvenir, ensemble, à se dépasser tant physiquement que mentalement.

Je suis ravi d’avoir vécu ce moment-là, avec des gens très différents, qui je l’espèrent garderont autant de bons souvenirs que moi d’une semaine riche en émotions.”