L’EEIE est partie prenante du lancement du CHECy, Centre des Hautes Etudes du Cyberespace, qui propose une démarche de prospective sur les enjeux du cyberespace. Les étudiants de la promo 9 de l’école (2014/2015), pourront être associés à ses travaux qui débuteront en janvier 2015.

Le CHECy

Le CHECy est né du constat d’un déficit de compréhension, par les cadres dirigeants des secteurs publics et privés, des enjeux numériques et des risques associés. La réponse : proposer une formation de haut niveau sur le cyberespace, dans le cadre d’une approche pluridisciplinaire. Elle s’adresse à des cadres et des dirigeants des secteurs public et privé.

Le cyberespace prend une place croissante dans tous les secteurs de l’activité humaine. Etats et administrations, entreprises et organisations, utilisent de manière massive les ressources des infrastructures de télécommunication, des outils informatiques, et des données numériques qui constituent le cyberespace, et sont désormais fortement dépendants de sa résilience. Les particuliers eux-mêmes investissent de plus en plus le cyberespace, dans leurs relations citoyennes, consuméristes, administratives, familiales, voire affectives.

La prise de conscience des enjeux du cyberespace par les pouvoirs publics, au plus haut niveau de l’Etat, est encore récente et reste partielle. Elle demeure embryonnaire dans le monde de l’entreprise.

Les parrains

babinetGilles Babinet Depuis la création de sa première société en 1989 à l’âge de 22 ans, Gilles est un serial entrepreneur du numérique. Actuellement, Gilles est président du conseil d’administration de Captain Dash, Eyeka, MXP4 et Digibonus. Le 27 avril 2011, Gilles est élu premier Président du Conseil national du numérique chargé d’éclairer les pouvoirs publics sur les enjeux de l’économie numérique et d’améliorer le dialogue entre le gouvernement et le secteur de l’Internet. Il est nommé le 25 juin 2012, Digital Champion par la ministre déléguée au Numérique Fleur Pellerin auprès de Nelly Kroes, la commissaire européenne chargée du Numérique.

BockelJean-Marie Bockel Avocat et homme politique français, ayant occupé plusieurs fonctions ministérielles, il est sénateur du Haut-Rhin depuis 2010. Le 18 juillet 2012, il dépose, au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, un rapport majeur, intitulé « La cyberdéfense : un enjeu mondial, une priorité nationale », qui préconise le renforcement de la protection et de la défense des systèmes d’information au plus haut niveau de l’État et une véritable stratégie de l’Union européenne.

buffardPascal Buffard Président d’AXA Technology Services et du CIGREF, association regroupant plus de 130 grandes entreprises françaises dans tous les secteurs d’activité (banque, assurance, énergie, distribution, industrie, services…) et dont l’objectif est de « promouvoir la culture numérique comme source d’innovation et de performance ». Il est diplômé de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE 1981) et de l’Université Paris Dauphine (Master Appliqué aux Sciences Sociales). Il rejoint en 1989 le Groupe AXA où il a occupé de nombreux postes à responsabilité dans les domaines des Systèmes d’Information, de l’Organisation, de la Finance et de la Logistique.

feralChristiane Féral-Schulh Avocate spécialisée en droit des nouvelles technologies et en droit de la propriété intellectuelle, elle intervient entre autres en matière de droit de l’informatique, de l’internet, des médias et des télécommunications. Le 2 décembre 2010, elle est élue bâtonnier de Paris et prend ses fonctions pour 2 ans le 1er janvier 2012. Elle est notamment l’auteure de Cyberdroit : le droit à l’épreuve de l’Internet, ouvrage dans lequel elle donne des réponses aux questions sur les droits et obligations de l’internaute citoyen, parent, mineur, consommateur, créateur de site, employé, chef d’entreprise ou chargé d’une mission d’intérêt général.

BLCBertrand de La Chapelle Director, Internet & Jurisdiction Project. Ce projet vise à faciliter un dialogue global sur la tension entre la nature transfrontalière d’Internet et les juridictions nationales, qui sont, elle, définies géographiquement. Le projet veut permettre aux organisations internationales, aux états, aux entreprises et à la société civile de débattre et d’élaborer un cadre transnational pour gérer la coexistence digitale des diverses législations nationales, dans un espace en ligne transfrontalier par nature. Bertrand est un ancien membre du comité directeur de l’ICANN.

LaRaudiereLaure de La Raudière Après une formation d’ingénieur en télécommunication, elle a consacré sa carrière professionnelle à l’entreprise : d’abord au sein de France Télécom jusqu’en 2001, puis dans le secteur privé à partir de 2002. En 2003, elle a créé son entreprise de conseil en réseaux, télécommunications et infrastructures pour une clientèle de grands groupes utilisateurs français. En 2006, elle est associée au sein de la société NAVIGACOM. Député de la 3ème circonscription d’Eure-et-Loir, elle est élue le 17 Juin 2007 et réélue le 17 juin 2012. Elle est Membre du Conseil National du Numérique depuis Avril 2013.

GMMGuy Mamou-Mani Diplômé d’une licence de Mathématiques et ancien professeur, il a débuté sa carrière chez CSC-Go International. En 1995, il crée la filiale française de Manugistics. En 1998, il rejoint le Groupe Open en tant que Directeur Général associé, puis assure depuis 2008 la coprésidence d’Open avec Frédéric Sebag. Il a été élu président de Syntec Numérique en juin 2010.

MaupeouStanislas de Maupeou Directeur du conseil en sécurité et évaluation et responsable de l’offre cyberdéfense chez THALES, Stanislas quitte l’armée de terre en 2009 avec le grade de colonel après une carrière dans les troupes de marine. Stanislas a été de 2005 à 2009 le chef du centre d’expertise gouvernemental de réponse et de traitement des attaques informatiques (CERTA) de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information qu’il avait rejoint en 2001.

TissierGuillaume Tissier Après un DESS de droit des affaires internationales, Guillaume Tissier a d’abord été journaliste spécialisé dans les affaires économiques et juridiques, puis consultant chez DATOPS, éditeur de logiciels de datamining. Il a rejoint CEIS en 1997 à la direction de l’activité « Management des Risques et des Crises » où il intervenait notamment dans le cadre de missions de conseil en sécurité de l’information et d’analyse des cyber-risques. Guillaume Tissier intervient fréquemment sur les questions de cybersécurité (Ecole de guerre, IHEDN…) et est l’auteur de nombreuses publications sur le sujet. Il co-pilote par ailleurs avec la Gendarmerie nationale et le Conseil Régional Nord-Pas de Calais, le Forum International de la Cybersécurité. Il est directeur général de CEIS depuis 2012.

WAMarc Watin Augouard Général d’armée en deuxième section et ancien inspecteur général des armées-gendarmerie, il est aujourd’hui directeur du centre de recherche de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale (EOGN) et l’un des trois membres du comité de direction du Forum international de la cybersécurité (FIC). Dans les universités où il enseigne (Paris II, Paris V, Lille II, Aix-Marseille III, Clermont-Ferrand) et à l’Ecole de guerre, il sensibilise les élèves sur les enjeux de la société numérique. En 2005, il a animé un groupe de travail qui a contribué à la rédaction du rapport de Thierry Breton sur la cybercriminalité. Conscient de l’impérieuse nécessité développer une coopération interservices et internationale pour mieux lutter contre les prédateurs du cyberespace, il a été le fondateur du FIC en 2007.

 

 

 

Share Button