En septembre, la promo 8 de l’EEIE, bientôt diplômée, se réunit pour une dernière aventure en commun. C’est la découverte de l’Ile Longue, en rade de Brest, base des sous-marins nucléaires français. Un univers fascinant et crucial pour la défense de notre pays, et un moment privilégié pour les élèves de l’EEIE, qui sont extrêmement bien accueillis, chaque année, pour une visite très enrichissante.

Un peu de contexte

Les SNLE de type Le Triomphant, basés à l’Ile Longue, constituent la composante océanique de la dissuasion. Ils sont au nombre de quatre : Le Triomphant, Le Téméraire, Le Vigilant et Le Terrible.

Missions des SNLE

Tapis dans l’océan, indétectables, dotés de 16 missiles portant chacun plusieurs têtes nucléaires, les 4 SNLE patrouillent successivement pour assurer la permanence à la mer de la dissuasion nucléaire. Ils sont regroupés au sein de la Force océanique stratégique (FOST).

La dissuasion constitue l’ultime garantie contre toute atteinte à nos intérêts vitaux, quelles qu’en soient l’origine et la forme. La présence permanente d’un SNLE en patrouille, de deux si nécessaire, garantit à chaque instant la possibilité d’exécuter une frappe nucléaire qui serait ordonnée par le président de la République.

Pour conserver la disponibilité requise, les SNLE sont armés par deux équipages repérés par des couleurs, bleu et rouge, comprenant 110 hommes chacun. Tandis que les SNLE alternent les périodes de patrouille en mer et d’entretien à l’Ile-Longue, leurs équipages successifs suivent un cycle où se succèdent les périodes d’entretien et d’entraînement, les patrouilles et les permissions.

Caractéristiques techniques

Longueur : 138 mètres

Largeur : 12,5 mètres

Poids : 14.200 tonnes en plongée

Immersion maximale : 300 mètres

Motorisation : 1 réacteur nucléaire, 1 groupe turbo-réducteur de 30,5 MW

Équipage : 2 équipages de 110 marins (16 officiers, 85 officiers mariniers et 12 quartiers maîtres et matelots)

Armement stratégique : 16 missiles stratégique M45 ou M51

Armement d’autodéfense : 4 tubes lance-torpilles de 533 mm pour torpilles F17 et pour missiles SM-39 EXOCET antinavire à changement de milieu

Équipement : 1 radar, 1 sonar multifonction, 1 sonar remorqué d’écoute très basse fréquence, 1 système de transmissions par satellite, 1 système de combat SET ou SYCOBS

 

Source : site du ministère de la défense

 

Share Button